Mes 6 lectures « coup de coeur » 2017

Nouvelle année, nouvelles résolutions. Certaines d’entre elles vont se perdre au bout de quelques semaines; d’autres vont perdurer jusqu’en décembre prochain.

Pour moi, nouvelle année signifie aussi me fixer un nouvel objectif Goodreads.

Goodreads

Goodreads est un média social qui permet de se constituer une sorte de catalogue littéraire. Le site contient des critiques, des descriptions et des annotations sur des milliers de livres. Cela permet aux utilisateurs de trouver des livres selon leurs intérêts.

Les lecteurs peuvent classer leurs livres selon plusieurs catégories. Celles de bases sont : Lus, En cours et À lire, mais ils peuvent aussi créer des listes plus personnelles. Exemple : Meilleurs livres de science-fiction, Auteurs du 18e siècle, Romans mettant en scène des momies, etc.

Les possibilités sont innombrables.

Comme tout média social, vous pouvez trouver vos amis et voir ce qu’ils lisent, constater les livres qu’ils ont aimés… ou non, et commenter leur statut de lecture.

En 2017, je m’étais fixé un objectif de 40 livres. Objectif que j’ai pulvérisé en lisant 67 livres…

De la romance jusqu’à la science-fiction, en passant par des biographies et des essais sur la linguistique, l’année a été riche en apprentissages et en divertissements.

Ci-dessous, je vous présente six de ces livres qui se sont démarqués à mes yeux.

Dictionnaire du sexisme linguistique (2017)

Sous la direction de Suzanne Zaccour et Michael Lessard, Éditions Somme Toute, 260 pages

Photo : Libraires.ca

J’attendais avec impatience ce dictionnaire depuis l’annonce de sa préparation. Et je n’ai pas été déçue. Un bon livre pour démontrer l’impact des mots et l’importance de bien les choisir.

Trente-trois termes, à l’origine de trente-trois courts essais sur divers sujets liés au sexisme. Par exemple : le terme « Nommer » est le titre du chapitre sur comment, encore aujourd’hui, on nomme en fonction de l’homme. Sophie Durocher est souvent désignée comme étant la femme de Richard Martineau; la comédienne et auteure Catherine-Anne Toupin est « la blonde d’Antoine Bertrand », même si c’est elle qui a créé la série Boomerang dans laquelle ils jouent tous les deux.

Le livre traite de la culture du viol et des médias qui aident à l’entretenir, des blagues sur les blondes, des hommes conquérants et des femmes faciles, de la tendance des hommes à « mecspliquer », etc.

Un livre que je recommande à tout le monde, peu importe leur genre. Malgré l’utilisation du mot « dictionnaire » dans le titre, la lecture se fait aisément, avec du texte en continu.

Dirk Gently’s Holistic Detective Agency (2012, 1ère édition en 1987)

Titre en français : Un cheval dans la salle de bains – Dirk Gently, détective holistique

Écrit par Douglas Adams, Pan Macmillan, 288 pages

Photo : Chapters Indigo

Douglas Adams compte parmi mes auteurs favoris. C’est pourquoi je me devais d’inclure ce livre dans mon palmarès.

Utilisant le même humour absurde qui l’a rendu célèbre avec The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy (Le Guide du voyageur galactique), Adams nous apporte cette fois une enquête de Dirk Gently, détective holistique qui « croit à l’interconnexion fondamentale de toute chose ».

Donc, chaque chose qui existe dans le monde, même ce qui n’a pas rapport avec l’enquête en cours, a forcément un lien. Un chat disparu à Londres? Mais bien sûr que Dirk doit se rendre aux Bahamas! Et l’augmentation de ses tarifs pour ce voyage est tout à fait justifiée…

Ce détective semble un escroc à première (et deuxième…) vue, mais il ne s’offusque pas de ne jamais être payé. Il n’a donc aucun scrupule à facturer des sommes exorbitantes.

Enquête absurde. Déductions farfelues. Voyage dans le temps. Un « Moine électrique », puisqu’il faut bien qu’au moins une personne croie en quelque chose. Un cheval dans la salle de bain. Un sofa coincé dans un escalier depuis des mois. Des logiciels musicaux de comptabilité. Et beaucoup plus pour ce premier tome!

La BBC America a créé une série basée très légèrement sur ce livre de Douglas Adams : Dirk Gently’s Holistic Detective Agency. La deuxième (et dernière) saison vient d’apparaître sur Netflix.

Je vous invite à découvrir l’univers de Douglas Adams. Attention! Plus vous le découvrirez, plus vous aurez le cœur brisé qu’il soit décédé en 2001. Il ne peut donc plus nous faire cadeau de son merveilleux esprit humoristique et satirique.

La migraine: au-delà du mal de tête (2015)

Écrit par Elizabeth Leroux, M.D., FRCPC, Éditions Trécarré, 192 pages

Photo : Libraires.ca

Un ouvrage de vulgarisation sur les migraines très bien expliqué et bien fait, avec beaucoup de graphiques. Ce livre, bien qu’il ne soit pas un remède, permet de comprendre un peu plus ce qui affecte 8,3 % de Canadiens (soit 2,7 millions de personnes).

Il n’existe pas de potions magiques. Il n’y a même pas un seul type de migraines. Et une migraine n’affecte pas deux personnes de la même façon.

Personnellement, puisque je n’ai rien pour me prémunir d’une crise migraineuse et que je ne connais pas les facteurs qui les causent, je ressors de ma lecture avec des pistes de solutions. Mais aussi, avec le soulagement que d’autres souffrent de la même chose et que certains médecins le prennent au sérieux (denrée rare).

Il est difficile d’expliquer aux non-migraineux la douleur et les symptômes qui accompagnent les migraines. Comme le dit le titre : ce sont plus que des maux de tête.

The Immortal Life of Henrietta Lacks (2011)

Titre en français : La vie immortelle d’Henrietta Lacks

Écrit par Rebecca Skloot, Random House, 382 pages

Photo : Chapters Indigo

Moitié biographie, moitié essai sur la bioéthique. Un livre que je recommande à tout le monde depuis que je l’ai lu avec mon club de lecture.

C’est une biographie sur Henrietta Lacks, femme afro-américaine décédée d’un cancer en 1951, à qui on a prélevé des cellules à son décès. Sans son consentement, ni celui de sa famille. Des cellules qui se sont avérées « immortelles » (une nouvelle génération de cellules apparaissait toutes les 24 heures).

Les cellules HeLa (pour Henrietta Lacks) ont servi à créer des vaccins (dont celui contre la polio) et ont permis une meilleure compréhension des tumeurs et des virus, ainsi que des avancées scientifiques comme le clonage et la thérapie génétique.

Plusieurs scientifiques se sont enrichis avec les cellules d’Henrietta, tandis que ses descendants vivent dans la pauvreté, sans protection sociale ou assurance maladie.

« Selon l’estimation d’un scientifique, si l’on pouvait empiler sur une balance toutes les cellules HeLa produites depuis le début de la mise en culture, elles pèseraient plus de 50 millions de tonnes. » – Pourquoi les cellules d’Henrietta Lacks sont immortelles, Le Figaro.fr

Un livre poignant sur les débuts très récents de l’éthique médicale, du combat d’une famille pour faire reconnaître ses droits et d’une femme qui a changé l’Histoire.

Hi, Anxiety: Life With a Bad Case of Nerves (2016)

Livre non traduit

Écrit par Kat Kinsman, Dey Street Books, 240 pages

Photo : Chapters Indigo

Un regard sur le combat contre l’anxiété mené par l’auteure et la chroniqueuse Kat Kinsman. Des moments parfois humoristiques, d’autres douloureux : un portrait de ses expériences personnelles avec cette maladie.

Un livre comme celui de Kat Kinsman peut aider une personne anxieuse : à accepter, à comprendre, à mettre des mots sur ce qu’elle ressent, à se sentir moins seule, etc.

C’est grâce à des personnes comme elle qu’il est de moins en moins tabou de parler des maladies mentales. Et il faut continuer d’en parler.

« En 2013, environ 3 millions de Canadiens (11,6 %) âgés de 18 ans et plus ont déclaré être atteints d’un trouble anxieux ou de l’humeur. » – Les troubles anxieux et de l’humeur au Canada, Gouvernement du Canada

« If I’m not bracing for the next bad thing, how will I be ready when it comes. » – Kat Kinsman

La grammaire est une chanson douce (2003)

Écrit par Erik Orsenna, Livre de poche, 151 pages

Photo : Amazon

Un livre très court (lu en moins de 2 heures), mais amusant. Deux enfants, Jeanne et son frère Thomas, se retrouvent sur une île inconnue, l’île de la Grammaire.

Une île où les mots vivent leur vie : ils se déguisent, se marient entre eux. Certains sont volatiles; ils se marient souvent.

« Pas une seconde, je n’aurais imaginé qu’ils avaient chacun, comme nous, leur caractère. »

Jeanne, marquée par la rigidité de l’enseignement de la langue française au sein du cadre scolaire, découvre le plaisir de jouer avec les mots, d’apprendre à connaître leurs particularités, même leurs caprices.

Un livre pour expliquer aux enfants les fonctions grammaticales des mots.

Erik Orsenna a été surnommé le « Petit Prince de la grammaire » par l’auteur Olivier Maison, et je trouve que ça décrit bien son style d’écriture.

2018

Je n’ai aucun doute que 2018 sera également une très bonne année de lecture. Reste à voir si j’atteindrai mon objectif de 72 livres…

Il est certain que les livres suivants seront lus au moment de faire mon prochain bilan, je suis impatiente de les rencontrer :

  • La chaleur des mammifères de Biz (2017)
  • L’Horloger aveugle (en anglais : The Blind Watchmaker) de Richard Dawkins (2006) (un des auteurs préférés de Douglas Adams…)
  • J’aime Hydro de Christine Beaulieu (2017)
  • Hunger: A Memoir of (My) Body de Roxane Grey (2017)
  • Sapiens de Yuval Noah Harari (2014)
  • Le Plongeur de Stéphane Larue (2016)

2 Replies to “Mes 6 lectures « coup de coeur » 2017”

  1. Christine, Je n’avais pas encore pris le temps de commenter tes textes mais vraiment, bravo!! Très agréables à lire, concis, précis, on apprend toujours plein de choses! Merci de partager tout ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *