Petit survol – Langues des signes

Le 23 septembre 2018 se tenait pour la première fois la Journée internationale des langues des signes, une journée créée par l’ONU pour promouvoir l’inclusion des personnes sourdes ou malentendantes et leur identité linguistique. Septembre est également le mois de la sensibilisation à la communauté sourde.

Il y a 72 millions de personnes sourdes dans le monde et elles communiquent avec 300 langues des signes différentes. Seulement une quarantaine de pays reconnaissent officiellement une langue des signes comme langue nationale (ex. le Mexique).

Définition

Langue des signes

« Langue gestuelle utilisant les mouvements des mains, du visage et du corps dans son ensemble, employée par les personnes sourdes ou muettes, ou malentendantes pour communiquer. »

Source : https://fr.wiktionary.org/wiki/langue_des_signes

Comme je le mentionnais dans mon article 4 langues construites – Partie 1, les langues des signes sont des langues naturelles. Elles sont des systèmes linguistiques autonomes et complets qui ont évolué au fil du temps.

Elles ne sont pas non plus qu’une simple adaptation des langues parlées. Elles possèdent leur propre grammaire et leur propre syntaxe, leur propre logique également.

Comme pour les langues parlées, il y a des régionalismes dans les langues des signes. Par exemple, une personne sourde de la région de Montréal pourra signer un mot d’une façon différente qu’une personne de la Gaspésie, malgré le fait qu’elles communiquent toutes les deux avec la langue des signes québécoise.

Pour permettre aux personnes sourdes du monde entier de communiquer entre elles, une langue des signes a été construite (« inventée ») à cette fin : International Sign (Language). L’International Sign, anciennement appelé Gestuno, est largement utilisé dans des réunions internationales, où les participants n’ont pas toujours une langue des signes en commun. Cette langue est souvent qualifiée de langue auxiliaire : elle ne peut être apprise que par une personne qui utilise déjà une langue des signes naturelle.

Au Canada

La langue des signes la plus utilisée au Canada est l’American Sign Language (ASL).

Ensuite, environ 5 000 personnes parlent la langue des signes québécoise (LSQ), surtout dans les parties francophones du pays. La Fondation des Sourds du Québec offre gratuitement des cours en ligne pour permettre au plus grand nombre de personnes possible d’apprendre la LSQ et de communiquer avec des personnes sourdes de leur entourage. Pour en savoir plus : http://www.courslsq.net/ewac/main/login.php.

Il existe aussi une variante régionale : la langue des signes des Maritimes (MSL), une descendante du British Sign Language (BSL) qui est utilisée dans les provinces de l’Atlantique.

Vous avez peut-être remarqué depuis quelques années l’abréviation « cc » lorsque vous consultez l’horaire des films présentés au cinéma? CC signifie closed captioning : des sous-titres sont alors disponibles aux personnes qui en auraient besoin. Dans les salles participantes, et pour les films où les sous-titres ont été fournis par les producteurs, les personnes sourdes ou malentendantes reçoivent un petit dispositif, ajustable, qui peut être positionné dans leur champ de vision et leur permet de lire les dialogues tout en voyant ce qui se passe sur le grand écran (https://www.cineplex.com/Cinemas/ClosedCaption).

Le service de relais vidéo (SRV) permet aux personnes sourdes de communiquer par vidéo à l’aide d’un appareil connecté à Internet. La personne sourde se voit attribuer un numéro de téléphone, qu’elle utilise avec l’application SRV. Lorsqu’elle fait un appel ou en reçoit un, elle communique avec son interlocuteur par l’entremise d’un interprète qu’elle peut voir sur son écran. Une personne sourde peut appeler une personne entendante, une personne entendante peut appeler une personne sourde et une personne sourde peut appeler une autre personne sourde. SRV Canada (https://srvcanadavrs.ca/fr/) a été lancé en 2016, est gratuit et est maintenant disponible 24 heures sur 24.

Dans la culture populaire

Quelques séries télé ou films comportent une ou plusieurs scènes dans lesquelles une langue des signes est mise de l’avant.

Télévision

Switched at Birth : Une excellente série qui se trouve sur Netflix. Elle raconte l’histoire de deux adolescentes qui ont été échangées à la naissance, l’une d’entre elles (Daphne) est devenue sourde vers l’âge de 3 ans. Alors que Daphne essaie d’apprendre à connaître sa famille biologique (qui est entendante), cette dernière est initiée à la langue des signes et, surtout, à la culture sourde. La série met en vedette toute une brochette d’actrices et d’acteurs sourds (Marlee Matlin, Katie Leclerc, Sean Berdy, etc.) et certaines scènes se déroulent entièrement en langue des signes (ASL).

Inhumans : L’acteur principal, Ansel Mount (entendant), a construit de toutes pièces une langue des signes pour son personnage, avec bien sûr l’aide de spécialistes en la matière. Il s’est grandement inspiré de l’American Sign Language pour concevoir les signes.

À la Maison-Blanche (The West Wing) : Marlee Matlin (Les Enfants du silence, Switched at Birth) y interprétait Joey Lucas, une femme chargée d’effectuer des sondages pour l’administration Bartlett. Joey était presque toujours accompagnée de son assistant, qui agissait également comme son interprète.

Films

Sicario 2 : La Guerre des cartels : Alejandro Gillick (Benicio del Toro) communique avec un homme sourd en utilisant la langue des signes mexicaine pour essayer de le convaincre de l’aider. Il avait appris cette langue pour sa fille.

Baby Driver : Le personnage principal, Baby, habite avec son père adoptif, Joseph, qui est sourd et se déplace en fauteuil roulant.

La Famille Bélier : Mon film français préféré. Paula est entendante; ses parents et son jeune frère sont tous les trois sourds. Elle agit comme interprète pour sa famille : au marché, à la banque, au téléphone, etc. Elle a un don pour le chant, ce que sa famille a de la difficulté à comprendre.

J’espère que ce petit survol vous aura donné envie d’en apprendre plus sur les langues des signes. Étant moi-même entendante, il m’en reste beaucoup à apprendre sur ces langues et sur la culture sourde. Je compte d’ailleurs m’inscrire au cours offert par la Fondation des Sourds du Québec.

 

Références

Association des Sourds du Canada
Closed captioning
Des groupes de sourds veulent une reconnaissance officielle de la langue des signes au Canada
INHUMANS Created a Whole New Sign Language for Black Bolt and Medusa
International Sign
Liste des langues des signes
Maritime Sign Language
SRV Canada
Système de visionnement à sous-titres codés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *